close
Societe

Transformation: Un musulman de Kamuli renonce à l’islam, après des visions de Jésus

musulman kamuli
Christ Mag

Un homme musulman du district de Kamuli, dans l’est de l’Ouganda, qui est devenu violent à chaque fois que sa femme et ses enfants ont essayé de partager l’Évangile avec lui, a finalement renoncé à l’islam, après avoir eu des visions de Jésus.

Waiswa, 45 ans (autre nom caché pour sa sécurité personnelle), père de neuf enfants, a cessé d’assister aux prières dans une mosquée de son quartier lorsque Jésus lui est apparu dans une vision, ce qui a conduit à sa conversion au christianisme, sa femme dit.

« Quand j’ai partagé l’amour de Christ à mon mari, il était tellement furieux contre moi et a répondu en giflant et en donnant des coups de pied, ce qui m’a blessé la côte du côté gauche », a déclaré Namuwaya au chien de garde chrétien Morning Star News dans un rapport publié le 27 février 2020.

«J’ai été emmené pour des médicaments. Mais j’ai continué à prier et à partager Jésus avec lui. Après deux mois, Jésus est apparu à mon mari dans une vision qui a conduit à sa conversion à la foi chrétienne. Il a ensuite cessé d’assister aux prières à la mosquée », a-t-elle ajouté.

L’épouse de Waiswa, Namuwaya, également ancienne musulmane, a été la première à rencontrer l’amour de Jésus-Christ lorsqu’elle a assisté à un service religieux en mars 2019, après plusieurs nuits blanches d’anxiété inexpliquée.

« Alors que les fidèles de l’église partaient, j’ai partagé avec le pasteur mon cœur troublé », a déclaré Namuwaya. «Il m’a dit que seul Isa [Jésus] peut guérir un cœur troublé, si seulement une personne peut lui faire confiance. La conviction était si forte que je n’ai pas pu résister. Le pasteur a alors prié pour ma délivrance. Après les prières, mon cœur était très paisible. »

Selon Morning Star News, elle n’a pas parlé à son mari ou à ses enfants musulmans de sa foi en Christ pendant trois mois.

Elle a expliqué: «Je n’ai continué à prier pour ma famille qu’avec l’espoir que Jésus se révélera à eux.»

Après quatre mois, Morning Star News rapporte que Namuwaya a commencé à parler à ses cinq plus jeunes enfants, âgés de 5 à 12 ans, de la mort et de la résurrection expiatoires du Christ, et qu’ils ont accepté Christ comme Seigneur et Sauveur un mois plus tard, a-t-elle déclaré.

Ces enfants ont commencé à partager le message du Christ avec les quatre plus âgés, âgés de 14 à 20 ans, et en octobre 2019, ses neuf enfants étaient devenus chrétiens, a-t-elle déclaré.

C’est alors qu’elle a commencé à parler du Christ avec son mari.

Une famille confrontée à la persécution
Morning Star News rapporte que le plus jeune enfant a innocemment dit à son grand-père, le père de Waiswa, que son père allait à l’église.

Waiswa a déclaré à Morning Star News que son père en colère l’avait convoqué à une réunion où les anciens de la mosquée et les chefs de clan détermineraient sa punition pour avoir quitté l’islam. En vertu de la charia (loi islamique), l’apostasie est souvent passible de la peine de mort.

« Je n’ai pas assisté à la réunion, mais au lieu de cela, nous avons cherché refuge à l’église, où nous résidons depuis décembre 2019 », a déclaré Waiswa à Morning Star News.

Ayant fui sa maison et ayant perdu sa part des terres familiales, Waiswa ne sait pas où aller. Son pasteur est également dans une situation difficile, après avoir reçu la semaine dernière des messages menaçants de villageois musulmans.

« Le 20 février, j’ai reçu des messages menaçants selon lesquels mon église allait être détruite à cause de la conversion de musulmans en chrétiens », a déclaré le pasteur, dont le nom n’est pas divulgué pour des raisons de sécurité. «Certains de mes membres ont cessé de fréquenter l’église par crainte de leur vie lors d’une éventuelle attaque des musulmans. Renvoyer la famille sans défense n’est pas une bonne idée, mais perdre des membres d’église n’est pas non plus une bonne chose. En tant qu’église, nous sommes dans un dilemme. »

« La responsabilité de l’éducation de la famille de Waiswa est un grand défi pour l’église, ainsi que les craintes qui sont maintenant entrées dans l’église pour héberger la famille de Waiswa », a déclaré le pasteur, selon Morning Star News. « En tant qu’église, nous avons besoin de prières pour la protection de Dieu pour l’église et la famille de Waiswa, qui sont maintenant sans terre. »
retour

source: chretien.com

Christ Mag
Tags : convertirjesusmusulman
louis kappy

The author louis kappy

Leave a Response