close

Societe

CultureLifeStyleSociete

Décès de l’épouse de Makosso Camille:  »J’ai très mal. Seigneur! J’ai mal

makosso et sa femme

Le révérend général Makosso Camille a été frappé par un terrible malheur le samedi 28 mars 2020. Le pasteur Couper-décaler a perdu, à jamais, sa belle et tendre épouse Tatiana Kosséré qui l’accompagnait régulièrement dans ses différentes tournées à l’international.

Accusé par Debordo Leekunfa d’être le principal responsable de la mort de son épouse, la réaction de Makosso Camille était très attendue.

Mais l’homme de Dieu a préféré ne pas tenir compte de ces accusations. Dans un message publié sur son compte Instagram, Le roi de la marmaille a plutôt pleuré la brusque disparition de la mère de ses enfants.

 »C’est très très dur. Je suis seul et mortellement abattu. Les gens viennent. Je les vois et dès qu’ils partent, je me rends compte que je ne rêve pas; que tu es vraiment partie. C’est un coup mortel et très mortel pour moi. Mais pour les enfants, je n’ai pas le choix. Je dois rester fort et digne pour toi. Je vivais pour toi, surmontais tout pour toi. Tu étais ma motivation, mon courage », a écrit Makosso Camille.

Avant d’ajouter:  »On me demande d’être fort. Je ne sais comment (…) J’ai mal, j’ai mal, j’ai très mal. Seigneur oui j’ai mal très mal. On me demande de ne rien dire mais j’ai envie de crier, pleurer et tout casser. Mais tu n’es plus là pour me dire calme toi bb; tu es un général. Ma femme, mon bb, ma princesse, mon amour, maman tati, je perds mes forces. Seigneur Jésus! aide-toi car jamais, je ne t’abandonnerai. Peu importe l’épreuve. Tu m’a pris celle que j’appelle ma vie et tout ce que je peux te dire, c’est juste que ta volonté à toi soit faite ».

Avant son décès brusque, samedi, Dame Tatiana Kosséré a été aperçue aux côtés de son mari le jeudi 26 mars dernier dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

 

Afrique 7

Lire La Suite
EglisesSociete

Coronavirus, l’Eglise se met en ordre de bataille

corona-virus-ab

Le coronavirus a une avancée fulgurante avec 21 571 décès et 485 000 cas déclarés. Face à cette pandémie, plusieurs nations ont pris des mesures afin d’endiguer l’avancée de ce fléau, cependant l’Eglise bien qu’ayant accusée le coup s’est mise en ordre de bataille pour faire barrage au coronavirus.

Depuis la Chine, point de départ du Covid-19, tout le monde a été surpris de la rapidité de cette pandémie. 480 000 cas déclarés et plus de 220330décès, ces chiffres alarmants ont conduit les états à prendre des mesures les plus drastiques pour leur population. Dans le monde entier, l’Eglise a commencé à s’organiser.

Cette guerre est spirituelle et demande que Christ vienne au secours de son peuple. Plusieurs actions sont menées. On a d’abord des actions sociales telles que : des dons de masque, de l’aide aux personnes vulnérables.

Plusieurs mouvements de prières sont initiés, on a :
Le mouvement de prière 24-7 a également développé des matériaux spéciaux pour ces temps de confinement. Sur son site Internet, une salle de prière virtuelle est disponible, en plus des guides de prière pour toute la famille et «une prière pour la libération du coronavirus» traduite en plus de 10 langues.

Le Mouvement lausannois a exhorté chacun à « faire preuve d’affection et de respect les uns envers les autres, en prenant soin les uns des autres, en particulier les personnes âgées et les plus vulnérables de la communauté ». Ils ont partagé des demandes de prière et offert une liste de documents publiés par certains des dirigeants du mouvement.

En Italie, l’Alliance évangélique et plus de 20 dénominations évangéliques et agences missionnaires ont vécu ce qu’elles ont décrit comme une «unité historique» lorsqu’elles sont entrées dans la Journée nationale de prière le dimanche 22 mars.

Au Portugal, les chrétiens évangéliques se sont également réunis un jour d’intercession le même dimanche. L’Alliance évangélique a encouragé les chrétiens à « prier, agir et demander miséricorde à Dieu ».

Missie Nederland et d’autres organisations chrétiennes aux Pays-Bas ont organisé une Journée nationale de prière le 18 mars, avec un accent particulier sur les adolescents, avec des événements sur Instagram et YouTube.

La UK Evangelical Alliance propose une prière tous les jeudis.

L’Alliance évangélique suisse a appelé toutes les églises à « demander à Dieu qu’il fasse de cette période de crise un temps de bénédiction » et a suggéré des façons dont les communautés chrétiennes ont agi dans le nouveau contexte d’incertitude.

En France , le Conseil national des évangéliques a encouragé les frères à rejoindre l’initiative de la Réserve civique du gouvernement pour «se porter volontaires et mener des actions de solidarité dans leur immeuble et dans leur rue».

Comme dans d’autres pays, le corps évangélique a appelé toutes les églises à arrêter toutes les réunions de groupe et à organiser en utilisant des moyens en ligne. L’Alliance évangélique tchèque partage régulièrement des initiatives créatives d’autres organisations du pays dans le but de lutter contre le virus.

En Bulgarie, l’Alliance évangélique et plusieurs responsables d’églises ont partagé des messages vidéo. « Il est maintenant temps pour tous les croyants du pays de s’unir autour de la vérité que le Seigneur est proche de ceux qui l’invoquent sincèrement », ont-ils déclaré.

En Norvège, l’Alliance évangélique a partagé un article qui rappelle des moments similaires de l’histoire. «J’espère que nos expériences ne sont pas si dramatiques. Il est bon de voir les choses dans une perspective plus large.

En Allemagne, l’Alliance évangélique encourage les chrétiens à prier tous les soirs à 20h20.

Ainsi donc, l’Eglise veut par la prière combattre le coronavirus. Sommes-nous vers la fin des temps ?
JESUS est plus proche des cœurs et c’est le moment de lui faire confiance. Face à cette attaque invisible à l’homme que Christ seul peut combattre.

Lire La Suite
EglisesSociete

Afrique: Face à la menace du COVID-19, African Enterprise s’implique pour que les nations se tournent vers Dieu

RASSEMBLEMENT DE AFRI

Dans un communiqué du 24 mars, African Enterprise Europe, une organisation internationale fondée par Michael Cassidy et qui oeuvre en Afrique dans un but missionnaire et de réconciliation, a déclaré prier pour que «des nations se tournent vers Dieu pour demander sa protection» et sa direction en cette période de crise.

Lynn Nwagbara, directrice d’African Enterprise Europe, relève l’appel à la prière du président du Kenya et se réjouit de ce que la mission ait pu atteindre plusieurs chefs politiques qui encouragent la population à se confier en Dieu.

«En tant que ministère évangélique, nous croyons que c’est aujourd’hui que les gens doivent se tourner vers le Seigneur et accepter Jésus comme Seigneur et Sauveur en Afrique et dans le monde», a souligné Lynn Nwagbara. »Les rassemblements de masse étant restreints dans un avenir immédiat, nous prévoyons d’accroître notre présence sur les médias sociaux par le biais de toutes nos équipes, chercher de nouvelles ouvertures à la radio et à la télévision afin d’apporter des messages d’espoir et d’amour, et former nos associés de la mission pour qu’ils en fassent autant.»

Le communiqué invite à prier pour que Dieu intervienne dans cette situation, à supporter les efforts missionnaires et « à poser des gestes d’amour afin de montrer qu’au sein de la souffrance, de l’anxiété et du deuil, l’amour de Dieu rayonne et nous appelle à prendre soin des autres.»

Le message évoque également les ravages causés par l’invasion de criquets en Afrique de l’Est, la sécheresse et les inondations. Mais devant les désastres naturels et la menace du Coronavirus, African Entreprise Europe rappelle que le péché reste le pire danger et qu’il est temps plus que jamais de poursuivre un engagement pour partager la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ et l’espérance de la vie éternelle.

Source de l’article: evangeliques.info.

Lire La Suite
EglisesSociete

Inde: molestés par la police, des chrétiens sont forcés de poser comme Christ en croix

centre inde

Dans l’Etat d’Uttar Pradesh en Inde, un culte rassemblant environ 200 chrétiens a été violemment assailli le 15 mars par un groupe d’extrémistes hindous armés de barres de fer et de cannes de hockey. Le groupe était accompagné par la police selon le rapport de Morning Star News qui précise que les agresseurs ont ordonné aux participants de se disperser sous peine d’être battus.

Le pasteur Gautam a encouragé les fidèles à s’en aller avant d’être arrêté avec trois autres hommes de sa communauté. Faussement accusés de forcer des hindous à se convertir, les quatre hommes ont été battus et insultés durant trois heures par un officier de police apparemment alcoolisé. Ils ont été ensuite forcés de poser comme le Christ en croix.

«Il a dit vouloir ressentir l’impression de torturer Jésus» rapporte le pasteur Gautam en décrivant l’attitude du policier qui aurait ironisé : «Voyons si ton Jésus va venir te sauver.»

Le pasteur Gautam a déclaré vouloir porter cette agression devant la justice.

«Les gens du voisinages sont influencés par la couverture médiatique des discours haineux de politiciens locaux, et de telles nouvelles se répandent rapidement sur les réseaux sociaux par des applications telles que Whatsapp», explique Dinanath Jaiswar, un militant pour la défense des droits des chrétiens. «De nouveaux articles répandent des informations fausses qui affirment que les chrétiens forcent les hindous à se convertir en leur offrant de l’argent ou par l’intimidation», ajoute-t-il.

Des arrestations illégales et des violences de la part de la police ne sont pas rares dans l’Etat d’Uttar Pradesh. Pour le seul mois de février, on recense 15 cas de violences contre des chrétiens, selon MapViolence, une initiative affiliée au United Christian Forum et qui rapporte les violences envers les chrétiens en Inde.

Lire La Suite
EnseignementsSociete

AMOUR ET SEXUALITE Quelles recettes pour une sexualité selon la volonté de Dieu?

sexualité

La sexualité, ne devrait plus être un tabou pour le chrétien moderne qui doit apprendre à marché selon la volonté de Dieu, raison pour laquelle nous faisons un tour en arrière pour vous publié un extrait de  Croire et comprendre de la collection de Guideme Gabriel sur l’Amour et la Sexualité.

Introduction

Un dicton très apprécié par les jeunes stipules que «  si l’amour est un péché, la jeunesse est une erreur ». Ce dicton exprime a souhait la confusion ou la fusion que les gens établissent entre l’amour et la sexualité. Il montre de même l’inflexion particulière de la jeunesse à la vie sexuelle et cela dans un cadre qui ne semble pas être normalisé. Ce dicton, est un argument pour sous-tendre et légitimer la vie sexuelle des jeunes, puisque ce stade de la vie les y expose. C’est juste, car la jeunesse est la période des grandes passions. C’est le stade de la vie où les différentes fonctionnalités endogènes, hormonales et psychologique sont à un niveau très sensible. La puberté ouvre l’œil de l’adolescent sur son compagnons du sexe opposé qui l’attire et non qu’il admire simplement. Ce qui compte désormais chez le copain ou la copine, ce n’est pas les jeux naïfs, mais les parties particulières de ce dernier ou de cette dernière. La fille est appréciée à partir de ses seins, son derrière, et au-delà on ne veut pas seulement voir, mais surtout toucher. Face à cette forte tentation et à l’exposition de la jeunesse dont les mœurs est de plus en plus corrompu, dans une société où le vagabondage sexuel est un exploit, comment le jeune chrétien doit-il se comporter ? Peut-on avoir raison de lier l’amour à la sexualité de manière univoque ? Que nous enseigne la Bible sur le sexe et la sexualité ? Quelles sont les astuces que nous pouvons proposer à la jeunesse chrétienne d’aujourd’hui pour avoir une sexualité exemplaire et une vie de témoignage exemplaire ? C’est à ces quelques questions que nous essayerons de répondre dans cette analyse. Elle ne se veut pas exhaustive et nos enquêtes sont beaucoup plus empiriques que livresque.

  1. Relation entre amour et sexualité

Dans le langage courant l’amour est employé pour désigner une affection, un sentiment qu’on éprouve pour une personne. Un spécialiste de la psychologie des sentiments a défini l’amour comme « une valorisation extrême de l’être aimé et une subordination de toutes choses à son bien » (E. de Greff). D’autres y voient « une recherche de communion, inspirée par la bienveillance et le plaisir, tendant au don réciproque de l’un à l’autre en vue de la réalisation d’objectifs communs » (Th. Haring : Calwer Bibellexikon). P. de Benoit disait plus simplement : aimer c’est penser à. Antoine de Saint Exupery disait quant à lui qu’ « aimer ce n’est pas se regarder l’un, l’autre, mais regarder ensemble dans la même direction ». Pour Saint Augustin l’amour est une présence. De manière générale, l’amour apparait comme un sentiment, un désir, une ouverture vers l’altérité. Il vise la communion ou la communication avec l’autre et participe à la réalisation de soi. Cependant, la dimension sentimentale, sensuelle de l’amour est la plus mise en exergue dans l’usage commune, surtout par les jeunes. « Je suis amoureux », ne signifie pas simplement qu’on éprouve une affection particulière pour quelqu’un, mais qu’on éprouve un ardent désir de communier avec l’autre. Celui dont on est tombé amoureux nous englouti et nos sens sont comme contrôlés par ce sentiment. Ce sentiment est souvent pris comme un désir. Or, l’acte sexuel est l’émanation d’un désir de satisfaire ses pulsions sexuelles. Le désir de satisfaire cette pulsion est un fait naturel pour toute personne pubère. Il est actionné par les hormones que nous avons dans l’organisme et commandé par les glandes hypotalamo-hypophysaire. Disons en bref les relations entre l’amour et la sexualité.

  • Les deux relèves du sentiment, d’un désir
  • L’amour et la sexualité sont tous deux considéras comme source de plaisir et de bonheur ;
  • L’amour et la sexualité favorise la communion et la communication entre deux personnes ;
  • L’amour est considéré par certaines personnes comme une propédeutique à la sexualité et la sexualité considéré comme une preuve de l’amour.

Ce constat n’est pas juste pourtant ! L’amour n’est pas simplement un sentiment, mais une présence, une force et une dynamique qui impulse notre être avec l’autre et pour l’autre. L’amour est l’émanation de l’être de Dieu en nous, car Dieu est amour. Avant d’examiner ce que c’est la sexualité rapeons-nous qu’en grec quatre vocables désignent l’amour. Ce sont :

  • Agapè : il désigne l’amour désintéressé, divin, universel et inconditionnel ;
  • Eros : c’est l’amour naturel, la concupiscence (inclination aux désirs sensuels), le plaisir corporel on parle aussi de l’amour sensuel (matérialisme).
  •  Storgè : c’est l’affection familial, l’amour familial ;
  • Philia : L’amitié, l’amour bienveillant, le plaisir de la compagnie.

Qu’est-ce qu’est donc la sexualité ?

Etymologiquement, les termes sexualité, sexe, sexué dérivent du latin sexus. Cette racine latine signifie » séparation, distinction, en relation avec la séparation ou la distinction biologique entre les sexes mâles et femelles. Certains réfutent cette étymologie et préfèrent son origine sanskrite qui renvoie à « celui qui suit », « celui qui accompagne » et donc «  ce qui unit ». Dans les deux cas, on a une idée de séparation et d’union. On ne sépare ce qui a été uni et on n’unit que ce qui est séparé. La deuxième définition nous permet de comprendre que le but du sexe est la procréation. Car ce qui suit ou accompagne renvoie à la progéniture. En grec le sexe est « phusis » et, a le sens de « souffle de vie », « force productrice ». « Eôs » est l’autre mot grec pour désigner le sexe et ce mot se rapporte à « porter de désir vers » et  « se mouvoir vers ». Le sexe au sens du genre est « génos ». Le mot sexualité renvoie à plusieurs phénomènes de la reproduction biologique, des comportements se rapportant à cette reproduction et les aspects culturels et cognitifs en rapport avec ces comportements sexuels. La sexualité est donc :

  • L’existence biologique d’organismes sexués ayant des caractères spécialisés et complémentaires pouvant permettre la reproduction.
  • Le comportement sexuel : comportement de reproduction (avec pour but la copulation qui conduit à la fécondation) et le comportement érotique (ayant pour but la stimulation du corps et des zones érogènes qui produit le plaisir érotique) ;
  • Tous les aspects affectifs et émotionnels (attachement romantique, désirs et plaisirs érotiques, passion, etc.) ;
  • Tous les aspects cognitifs et culturels en relation avec les trois phénomènes ci-haut cités (mœurs, croyance, valeurs, symboles, amour…).

Dans une étude faite par Mister L. sur la relation entre la sexualité et le sentiment amoureux, nous notons la conclusion suivante :

  • Il est parfaitement possible de ressentir et prendre du plaisir sexuel avec quelqu’un pour lequel on n’éprouve aucun sentiment, ce désir sexuel n’est pas forcément proportionnel à l’amour qu’on éprouve et l’exclusivité sexuelle (la fidélité) n’est pas une preuve d’amour, ou une preuve que le désir n’existe pas pour un autre objet que la personne aimée.
  • Il semble irréaliste de nier le fait que l’amour et le sexe sont totalement dissociables et ne participent pas des mêmes ressorts.

Cette conclusion nous permet de constater que les relations sexuelles ne sont pas toujours les preuves ou l’expression de l’amour. Donc, ce serait absurde de faire des rapports sexuels une preuve d’amour.

  1. Ce que la Bible dit de la sexualité

Il faut noter d’entrée de jeu que la question de la sexualité est complexe dans la Bible à cause du fait que le sexe est à la fois bon voire très bon et que le sexe est aussi ce par quoi Satan utilise pour faire tomber l’homme dans le péché. Selon Billy Graham, Dieu nous a donné un sexe pour trois raisons: pour la propagation de la race humaine, pour donner sa plénitude à l’amour véritable dans le mariage, et pour que l’homme et sa femme puissent exprimer leur unité. La Bible enseigne que « le mariage doit être honoré de tous et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les adultères ». Le mariage est le cadre et le lieu que Dieu a prévu pour que la sexualité soit exercée. Le mariage sanctifie la sexualité. D’aucun dirons que dans le mariage, la sexualité est un acte d’adoration, un culte, car elle nous fait savourer les merveilles de l’amour et de la grâce de Dieu.  Après l’union du premier couple humain dans le mariage, le péché s’est introduit et a corrompu les relations entre Dieu et l’Homme, entre les hommes et entre l’homme et son environnement. Le mariage est dorénavant menacé par le péché, d’où le septième commandement qui stipule  « tu ne commettras pas d’adultère ou d’immoralité sexuelle dont la fornication ». Le péché provoque la mort spirituelle, notre séparation d’avec Dieu qui nous plonge dans l’angoisse, l’inquiétude. Du coup, pour retrouver le bonheur et la paix perdu, les hommes se livrent à l’alcoolisme, la drogue, l’immoralité sexuelle. La convoitise est l’une des corolaires de l’immoralité sexuelle et se distingue de l’amour et de l’appréciation. Beaucoup de personnes pensent éprouver de l’amour pour leur partenaire alors qu’elles n’éprouvent qu’une attraction physique l’un pour l’autre. Cette attraction physique n’a pour finalité la satisfaction des désirs sensuels (baiser central, rapport sexuel, les caresses, etc.) le mauvais usage de la sexualité, fut-il dans le mariage, est contraire à la volonté de Dieu. Ce mauvais usage consiste violenter le partenaire, à faire de son partenaire un objet. Au jeune Timothée, l’apôtre recommande : « Fuis les passions de la jeunesse, et recherche la justice, la foi, l’amour, la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d’un cœur pur ». 2 Timothée 2:22. On peut noter aussi ces autres textes qui donnent des orientations sur la sexualité des enfants de Dieu. « Si ceux qui ne sont pas mariés manquent de continence, qu’ils se marient ; car il vaut mieux se marier que de brûler. » (I Cor. 7, 8-9) ;
« Fuyez la débauche. Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps ; mais celui qui se livre à la débauche pèche contre son propre corps. Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu… ?» (ICor. 6,18-19). Ailleurs il est dit : « Que le mariage soit honoré de tous et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les débauchés et les adultères » (Héb.13,4).

Ces recommandations sont les vôtre en ce siècle où les passions serviles et débiles sont nombreuses et peuvent se nommer : l’immoralité sexuelle, le libertinage sexuelle, le mariage pour tous, la prostitution, la pornographie, la masturbation, etc. Les restrictions que la Bible apporte à la sexualité sont faites pour notre bonheur et notre épanouissement. User de sa sexualité comme on veut et quand on veut n’est pas une preuve de liberté comme on le prétend. Billy Graham nous propose quatre raison pour lesquelles Dieu interdit l’immoralité sexuelle.

  • Si nous sommes immoraux avant le mariage, le mariage peut en être affecté.
  • Le respect de cette ordonnance permet de nous protéger (maladies, malédictions, liens sataniques, etc.  Une jeune fille de la paroisse m’a demandé de prier pour elle juste après avoir couché avec un homme qui l’a révélé qu’il n’est pas simple et que ce n’est pas bien pour elle. Elle doit rencontrer u Pasteur pour prier pour elle.)
  • L’immoralité provoque un trouble émotionnel et un état d’insécurité constant auxquels Dieu veut nous protéger.
  • Dieu donne cette recommandation pour protéger notre société et raffermir notre nation.

Il convient de noter ce qu’une conseillère conjugale souligne dans un article. Elle précise que : « Le sexe est ce qui est le plus intime en nous. Coucher ensemble crée un lien, qu’on s’en défende ou pas. Ce lien est positif dans le mariage car il est fait dans un climat de sécurité, de confiance, d’engagement et de reconnaissance sociale, qui permet la transparence, la vulnérabilité, l’amour vrai. Ce lien est négatif s’il est établi hors mariage à cause de l’absence de l’un ou de plusieurs de ces éléments. La sexualité exige la sécurité affective, c’est-à-dire la confiance absolue en l’autre, la connaissance de l’autre et l’engagement sur le long terme, parce que coucher avec l’autre, c’est s’abandonner à l’autre, c’est lui donner notre intimité la plus profonde. Ce n’est pas un jeu ou un amusement. »

  1. Quelques astuces pour éviter l’immoralité sexuelle

Nous faisons nôtres, les dix astuces que Billy Graham nous suggère pour faire face aux problèmes sexuelles et êtres des jeunes exemplaire.

1) Eviter les mauvaises fréquentations. Si vous êtes dans une foule excitée, vous subirez obligatoirement quelque influence,

2) Evitez le « deuxième regard », Vous ne pouvez éviter le premier, mais vous pouvez ensuite détourner la tête, car c’est alors que la convoitise peut survenir.

3) Ayez de la discipline dans vos conversations. Evitez les plaisanteries grossières, les propos à double sens.

4) Attention à votre tenue. C’est à vous que, devant Dieu, revient la responsabilité de vous vêtir décemment. Une jeune femme qui a confié sa vie à Jésus-Christ dernièrement, nous a écrit: « Je vais maintenant m’habiller comme si Jésus allait m’accompagner ».

5) Choisissez soigneusement les programmes de télévision ou les films que vous allez voir.

6) Sélectionnez vos lectures. Tant de livres et de revues sont centrés sur l’attrait sexuel.

7) Veillez à ce qui occupe vos moments de loisirs. Le roi David ne faisait rien lorsqu’il vit la femme d’Urie et qu’il fut entraîné dans le péché.

8) Décidez fermement de ne permettre aucune familiarité de la part des autres et de vous en abstenir vous-même envers eux. Je crois sincèrement qu’une jeune fille qui a confié son cœur à Jésus possède une force intérieure la rendant capable de dire non aux avances d’un jeune homme, le plus charmant soit-il. Et je crois aussi qu’un jeune homme marchant avec le Christ sait discipliner sa vie.

9) Passez du temps dans la méditation des Saintes Ecritures. Le psalmiste disait: « Je serre Ta parole dans mon cœur afin de ne pas pécher contre Toi ». Mémorisez cette parole biblique et vous pourrez ainsi affronter l’ennemi au moment de la tentation. La Parole de Dieu est l’arme que le diable ne peut vaincre.

10) Que Jésus-Christ occupe votre cœur et votre vie. Le connaissez-vous comme votre Sauveur ? Je veux vous dire que Dieu vous aime, et qu’une foi intense en Dieu a gardé bien des hommes et des femmes de l’immoralité. Joseph avait cette foi-là. Et il put refuser les avances de la femme de Potiphar, même en sachant que cela pouvait l’amener en prison.

Conclusion

Au terme de cet exposé, nous pouvons retenir que l’amour n’a pas forcément de rapport avec la sexualité. La sexualité n’est pas toujours l’expression de l’amour, elle peut être simplement l’expression d’un désir corporel, sensuel. Le sexe comme l’home ou la femme est créé par Dieu et, par conséquent est une bonne chose. Son usage est voulu et ordonné par Dieu. A cause du péché qui altéré ce que Dieu a fait à l’origine, la sexualité a pris des contours qui ne sont pas toujours conforme à sa notice d’usage originelle. C’est dans la perspective de conserver la pureté et la sainteté de la sexualité que Dieu a établit un cadre et des ordonnances pour régulariser son usage. Ainsi, pour le jeune chrétien, le sexe et la sexualité doivent être réservés dans le cadre du mariage. Pour se conformer à cette volonté divine, le jeune chrétien doit se laisser investir par le Saint-Esprit et lui rester soumis. Il doit aussi éviter tout ce qui peut l’exposer et exciter sa libido.

Par GUIDEME Gabriel, Pasteur proposant

Lire La Suite
EglisesSociete

ZAMBIE :LES EGLISES DISENT NON AUX DIVORCES

MARIAGE

Les Eglises de Zambie ont appelé récemment les citoyens à agir pour faire baisser le taux de divorce dans leur pays.

Les statistiques des divorces sont décevantes et vont à l’encontre des principes bibliques sur le mariage qui disent que « seule la mort devrait nous séparer« , a déclaré le révérend David Masupa, président des Églises indépendantes de Zambie.

En Zambie, plus de femmes que d’hommes ont entamé une procédure de divorce, et l’âge moyen des couples se situe entre 25 et 45 ans.

L’infidélité, l’ivresse, les violences sexistes, l’adultère, la difficulté de concevoir, la prise de poids et le manque d’accès à des conseils matrimoniaux figurent parmi les principaux facteurs cités par les plus de 20 000 couples qui ont divorcé en 2019.

Le révérend Masupa, président des Églises indépendantes de Zambie, a déclaré qu’il fallait rappeler aux gens que « les adultères n’hériteront pas du Royaume de Dieu« .

Parmi les autres raisons de divorce citées dans un rapport publié par le quotidien public Zambia Daily, on trouve l’incapacité de certains hommes à subvenir aux besoins de leur famille et « l’utilisation abusive des médias sociaux« .

Lire La Suite
EglisesSociete

États-Unis: Donald Trump décrète une journée de prière nationale contre le Coronavirus

trump-pray

Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi que le dimanche 15 mars serait une journée nationale de prière, peu de temps après qu’il a officiellement déclaré l’état d’urgence pour faire face à la pandémie de coronavirus COVID-19

Dans un tweet, le président a déclaré:

«C’est un grand honneur pour moi de déclarer le dimanche 15 mars Journée nationale de prière. Nous sommes un pays qui, tout au long de notre histoire, a compté sur Dieu pour la protection et la force dans des moments comme ceux-ci”, a tweeté Trump. “Peu importe où vous vous trouvez, je vous encourage à vous tourner vers la prière dans un acte de foi ».

Les cas de Covid-19 ont continué de se multiplier rapidement, avec un total mondial de plus de 145 000 cas dont plus de 5000 décès et près de 71 000 guérisons. Aux États-Unis, le nombre de cas était de 2 269, dont 48 décès et 41 guérisons.

A rappeler que jusqu’à cette date aucun cas de Coronavirus n’a été confirmé en Haïti, selon ce qu’à fait savoir le MSPP lors d’un point de presse. Toutefois le Ministère de la Santé Publique invite la population haïtienne à respecter les règles d’hygiène notamment se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon ou utiliser un désinfectant à base d’alcool ; se couvrir la bouche et le nez avec le coude ou un mouchoir jetable, lorsque l’on tousse ou éternue ; éviter de toucher les yeux, la bouche et le nez avec les mains non lavées car ils constituent les portes d’entrée du coronavirus.

Lire La Suite
Societe

France : Le rassemblement de printemps de la Mission évangélique tzigane à Nevoy annulé

france rassemblement

Le rassemblement de printemps de l’association évangélique tzigane, Vie et lumière, prévu du 26 avril au 3 mai, à Nevoy (Loiret) a été annulé, a confirmé vendredi 6 mars Pierre Pouëssel, préfet de Région Centre-Val de Loire. En raison de l’épidémie de coronavirus, c’était la décision la plus «sage» a assuré le maire de Gien, Christian Bouleau, selon La République du Centre.

Entre 15 000 et 20 000 protestants évangéliques, membres de la communauté des gens du voyage étaient attendus. Il s’agit de la première annulation dans l’histoire de Vie et lumière, dont le rassemblement est organisé tous les ans depuis les années 1960.

Le pasteur Joseph Charpentier comprend l’annulation, mais la déplore. «C’est d’autant plus regrettable que le rassemblement de printemps est le point de départ de nos missions d’été, où nos pasteurs et près de 150 groupes sillonnent toute la France et organisent des réunions évangéliques sous chapiteau tous les soirs, avant que tout le monde se réunisse à l’occasion du rassemblement du mois d’août.»

La redaction d’Evangeliques.info

 

Lire La Suite
Societe

Conoravirus: Un premier cas en Côte d’Ivoire

covid-19 abdj

Un cas de la maladie du coronavirus (Covid19) est confirmé en Côte d’Ivoire par

le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Eugène Aka Aouélé.

Selon le communiqué du ministère de la Santé, un cas de Conoravirus à été détecté ce mercredi en Côte d’Ivoire. Il s’agit d’un ivoirien de sexe masculin âgé de 45 ans qui a séjourné en Italie et qui a présenté une fièvre, une toux et un rhume. « L’analyse au laboratoire du prélèvement naso-pharyngé a permis de confirmer le diagnostic de la maladie à Coronavirus (Covid-19 )», indique la tutelle dans un communiqué de presse.

Le malade a été rapidement pris en charge au CHU de Treichville au service des maladies infectieuses et tropicales.

« Son état clinique est stable et rassurant. Les contacts ont été identifiés et font l’objet d’un suivi », assure le Ministre, avant de rassurer les populations, que toutes les dispositions sont prises pour une meilleure gestion de ce cas et un contrôle de la propagation de la maladie à Coronavirus.

Par ailleurs, le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique demande à la population de garder son calme et l’invite à respecter les mesures préventives déjà en vigueur.« Face à la situation qui prévaut dans le monde, le Gouvernement, avec l’appui de l’Organisation Mondiale de la Santé, met en place un plan de réplique axé sur la surveillance épidémiologique et biologique, la prévention et la prise en charge des malades éventuels », a indiqué ce mercredi le Premier Ministre, Amadou Gon Coulibaly.

Pour rappel, lesdites mesures préventives sont : Se laver fréquemment avec de l’eau et du savon ou utiliser un gel hydro-alcoolique ; Se couvrir la bouche ou le nez avec un mouchoir pour tousser pou éternuer ; Eviter tout contact étroit avec une personne souffrant de fièvre, rhume et toux ; Bien cuire la viande et les œufs

lk avec Koaci

Lire La Suite